Les actions de notre partenaire "Eit T."

L'Association française "Des Cantines scolaires pour les Enfants du Sahel" et l'Association nigérienne "Eit T." ont décidé de travailler, main dans la main, à la réalisation de ce beau projet : offrir aux enfants du Sahel des cantines qui leur permettront de poursuivre leur scolarité, dans de bonnes conditions ... car ... suivant le dicton ... "ventre vide n'a pas d'oreille"... dans une région, le Sahel, qui a cette double et triste particularité d'être une zone non seulement pauvre, mais isolée.

"Eit T." est une Association créée en août 2011, dont l'objectif est de participer à tout projet qui oeuvrera en faveur du mieux être des nigériens et des africains en général. Elle est soutenue par l'ONG "Mingha Africa Onlus", la "Tavola Valdese" italienne et a un partenariat avec l'Université de Rome "Tor Vergata". Nous remercions la Marraine de l'Association, Mme Hari Hama Amadou, de son intérêt pour les causes pour lesquelles nous nous battons et pour son implication dans chacune des activités que nous menons.

 

Lutte contre la fistule obstréticale

Nous accompagnons des femmes victimes de fistules, de pauvres femmes rejetées par leurs familles et rendues coupables de ce mal dont elles sont pourtant victimes. La fistule est une perforation qui entraîne un contact entre les voies génitales et les voies urinaires et/ou digestives de la femme ... C’est une maladie due à un accouchement difficile et prolongé. Elle se soigne et se guérit même si certains considèrent les femmes qui en souffrent comme «impures» ...

Divers facteurs sont en cause : le manque de suivi gynécologique de la majorité des femmes pendant leur grossesse (plus de 84%), en particulier celles qui vivent loin des centres. La fistule obstétricale est un fléau dévastateur, mais évitable, qui frappe, avant tout, des femmes jeunes et pauvres, démunies des moyens nécessaires pour avoir accès à des soins maternels de qualité. Elles sont très mal informées sur la façon de procéder. Il faut ajouter une insuffisance d'infrastructures médicales et des moyens de transport peu développés pour y accéder. Enfin, les soins de santé ne sont pas toujours gratuits. 

Nous avons la grande satisfaction, au jour d'aujourd'hui, d'avoir distribué 120 kits chirurgicaux, permettant d'opérer autant de femmes et de sauver autant de foyer et nous espérons continuer dans cette voie...

Dernièrement, l'Association "Eit T." a financé l'amélioration du hangar du Centre National de Réfèrence en Fistule Obstétricale de N. Ce hangar, complètement défraîchi, ne permettait plus à ces femmes (la plupart portant des sondes suite à leur intervention chirurgicale) de s'abriter du soleil, dans la journée. Quand on sait que les températures dépassent les 45 degrés et que leurs dortoirs restent malheureusement surchauffés..

De plus, grace à l'Organisation "Mingha Africa Onlus", en partenariat avec l'Université de Rome "Tor Vergata/Eurobiopark", nous avons obtenu le financement, à Rome, de bourses de formation en réparation de la fistule pour 3 médecins-gynécologues nigériens.

Un médecin du CHR de Diffa, le Dr Assan Soulé est revenu, en décembre dernier, de ses 80 jours de formation.

Début Janvier 2013, 30 kits chirurgicaux lui ont été envoyés, par le Réseau National d'Eradication de la Fistule (dont "Eit T." est membre, avec l'UNFPA,...), qui l'aideront à effectuer les premières opérations. Dans les jours qui viennent, nous prévoyons, également, de lui fournir une trousse contenant, cette fois, le matériel chirurgical nécessaire à la chrirurgie de la fistule.

Très prochainement, nous nous apprêtons à envoyer un deuxième médecin pour ce stage de formation à Rome.

Nous sommes fiers d`avoir le soutien, dans ce combat, de son Excellence la Première Dame du Niger, Mme Aïssata Mahamadou Issoufou, Marraine Nationale de la Lutte contre la Fistule Obstétricale.

 

Les malades du vih/sida

Nous menons des actions en faveur des malades du VIH, par la prise en charge efficace des femmes et enfants séropositifs. Les femmes enceintes/allaitantes et séropositives sont sensibilisées à travers la PTME (Prévention de la Transmission Mère-Enfant). Les orphelins et enfants vulnérables sont pris en charge et des activités génératrices de revenus ont été mises en place au profit d'un groupe de 30 femmes, nous avons commencé avec l'embouche. De plus, nous avons financé dernièrement un projet-pilote qui consiste à prendre en charge les frais de transport des malades, de leur lieu de résidence au seul centre hospitalier de la région habilité à délivrer la trithérapie car nombre de ces malades, par manque de moyens, ne font plus le déplacement, jugé trop coûteux.

 

Les enfants malnutris

En plus de ce projet de cantines scolaires et au niveau du Centre de Santé de la région, nous distribuons, ponctuellement, à des enfants malnutris des boîtes de lait et de céréales.

Une crise humanitaire a été déclarée dans la bande sahélienne d'Afrique de l'Ouest et on estime à prêt de 15 millions le nombre de personnes en danger. Dans cette zone, le taux de malnutrition infantile avoisine en permanence le seuil d'alerte comme le constate MSF en avril dernier.

En plus de la faiblesse de la pluviométrie et des difficultés structurelles que connait cette zone, le Niger doit aussi faire face à un afflux de populations, fuyant des pays en guerre ou ayant connu une instabilité récente, tels la Lybie, le Nigéria, le Mali,...

L'urgence est plus que réelle...

  • lp1.png
  • paprec2.png
  • EitTiddeye1.png
  • MNK.png