Les étapes du projet

Au niveau de l’école qui accueillera la cantine scolaire, seront créées les conditions matérielles pour offrir aux enfants au moins deux repas par jour.

1 - Construction du réfectoire

Les enfants auront besoin d'un refectoire, ce qui leur permettra de prendre leurs repas dans de bonnes conditions, à l'abri de la poussière, du vent et du soleil.

2 - Construction d'une deuxième salle de classe

L'école n'a qu'une seule et unique salle de classe pour les 5 niveaux d’enseignements, assurés par un seul maitre, ceci expliquant aussi la très faible fréquentation scolaire. Ainsi, dès la deuxième salle de classe construite, nous demanderons à l'Inspection Académique Régionale d'envoyer un autre maitre d'école. La salle devra être équipée en bancs et tables, en matériel pédagogique et scolaire.

3 - Construction d'un dortoir et de latrines

Des parents vivant assez loin du village pourraient vouloir y laisser leurs enfants en pension complète, à la semaine. Ce dortoir éviterait à ces enfants les longs trajets à pieds et sous le soleil. Les mères pourraient aussi s'y installer avec leurs enfants. Ce dortoir devra être en matériel définitif et équipé de matelas au sol et de couvertures.

4 - Un potager scolaire...

Ce jardin maraîcher sera destiné à améliorer l'apport nutritionnel des repas de la cantine, mais aussi sera un support pédagogique pour ces enfants. Les fruits et légumes récoltés pourront aussi être revendus et être une source de revenus pour la cantine.

Selon une étude de la FAO, les potagers scolaires, lorsqu'ils sont intégrés dans les programmes agricoles, nutritionnels et éducationnels, permettent d'améliorer le niveau nutritionnel et éducationnel des écoliers et de leurs familles dans les zones rurales des pays en développement.

5 - ...et un poulailler !

Ce poulailler sera destiné à améliorer et à diversifier la nourriture des enfants de la cantine. La vente des produits de l'élevage permettra, sur le moyen-long terme, à la cantine de s'autofinancer car source de revenus.

6 - Création d'une "banque de céréales" au niveau du campement

La création d’une "banque de céréales" permettra au village de disposer d`un stock initial de céréales (mil, riz) mais aussi de denrées de première nécessité comme l’huile et les condiments.

Un comité de gestion sera mis en place et aura pour rôle de vendre le stock, d’approvisionner la banque et d’entretenir le magasin.

En effet, cette année le département a enregistré un déficit céréalier très important exposant ainsi les ménages à l’insécurité alimentaire. En outre, le marché, où s’approvisionnent les populations, est éloigné des villages.

Les activités de la "banque céréalière" porteront sur : la construction du local où seront stockées les céréales, la formation du comité de gestion de la banque, l’achat des céréales, la mise en place des documents comptables de gestion.

Le stock de démarrage sera de 20 tonnes.

7 - Mise en place d'une "case de santé"

Une petite infirmerie où pourront être administrés des soins d'urgence, où les enfants pourront recevoir leurs vaccins, où pourront être stockés des médicaments de première necessité.

8- Installation de panneaux solaires

9- Amélioration du puits existant

 

  • lp1.png
  • paprec2.png
  • EitTiddeye1.png
  • MNK.png